SJÖSTEDT NICOLAS

De retour en Suisse après dix ans passés à Paris comme directeur artistique dans la publicité, Nicolas Sjöstedt s’est d’abord fait connaitre comme dessinateur de presse avec ses collaborations au journal satirique Saturne et au quotidien Le Matin. Dessinateur du journal satirique Vigousse, de sa création à début 2019, il a également travaillé comme réalisateur et a longtemps collaboré au Musée d’ethnographie de Neuchâtel en qualité de scénographe. Côté bande dessinée, il a publié Aho Hito une œuvre franco-japonaise, aux éditions Confort Modern, ainsi qu’Oreiller de chair fraîche, chez l’éditeur suisse Hélice Hélas. Il publiera cet automne, aux éditions Favre, sur un scénario de son frère Yvan (alias Ted), une bande dessinée sur le faux monnayeur Farinet. Notons encore qu’il a illustré, en 2018, Contes et légendes du Jura, un recueil édité par les éditions Slatkine sur des textes d’Aurélie Reusser-Elzingre. Particulièrement investi dans la cause des migrants et la défense du dessin de presse ici et ailleurs, il participe, aux côtés de Barrigue et Pitch Comment et à l’association Dessiner pour tous. Il a, aujourd’hui mis de côté son travail de dessinateur de presse de côté, pour se consacrer à ses travaux de bande dessinée et d’éditeur.